ACTUALITÉS/ACTIVITÉS

L’économie sociale : un maillon fort de l’économie en Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine

Le Pôle d’économie sociale Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine a consolidé son ancrage dans la région au cours de l’année 2021-2022 et prévoit des actions à forts impacts dès l’an prochain. Grâce au maintien de trois ressources déployées sur le territoire et à la grande implication du conseil d’administration, le Pôle a entretenu et développé la concertation avec différents acteurs du milieu et positionné l’économie sociale par différentes campagnes de communication.

En tant que regroupement d’entreprises collectives, le Pôle développe des activités pour répondre aux besoins de ses membres et pour favoriser le réseautage et la collaboration. Dans la dernière année, plusieurs de ces actions se sont déroulées lors de la Journée de l’économie sociale 2021, où il a été l’occasion de suivre une formation et un panel axés sur la gestion des ressources humaines. En plus de diffuser du contenu spécialement adressé aux entreprises collectives sur ses réseaux, le Pôle connait très bien l’écosystème de soutien local, régional et national en économie sociale, ce qui fait de lui une excellente « porte d’entrée » pour toutes questions d’entreprises collectives. Cette année, 45 entreprises ont bénéficié des services du pôle tels que l’accompagnement personnalisé ou de groupe (finance, gouvernance, ressources humaines, etc.) et le référencement vers les ressources appropriées en économie sociale. Le pôle travaille aussi en réseau avec d’autres acteurs de première ligne.

En plus de renforcer les entreprises d’économie sociale existantes, le Pôle favorise l’idéation et la création de nouvelles entreprises ou initiatives collectives. Le Pôle est fier de déployer graduellement une nouvelle offre d’activités, soit les laboratoires d’émergence. Les Labs suscitent la collaboration, la créativité et le passage à l’action des acteurs clés pour développer une solution vis-à-vis un enjeu ciblé, en plus d’assurer un transfert de connaissances issues des veilles. Une autre formule d’émergence est SISMIC, le parcours de formation en groupe destiné aux jeunes entrepreneurs collectifs, qui aborde des sujets tels que les modèles juridiques, l’ancrage dans le milieu, le marketing, le plan d’affaires, l’étude de marché et la faisabilité financière. La première cohorte d’une douzaine d’ateliers en ligne aura suivi 6 participant.e.s, issu.es de 3 projets porteurs. À la suite de ce succès, une nouvelle cohorte est prévue à l’automne 2022 !

Le Pôle a offert plusieurs formules d’activités de valorisation, tel que des introductions à l’économie sociale avec des publics amateurs, une conférence sur le développement régional avec des étudiants du GRIDEQ, ainsi que des rencontres avec des députés pour discuter du rôle des entreprises d’économie sociale dans le développement de la région.

La collaboration avec les partenaires locaux est incontournable lorsqu’on souhaite développer des projets porteurs pour une communauté et s’assurer d’avoir un ancrage dans celle-ci. Ce ne sont pas moins de 11 espaces de concertation, 7 comités de travail récurrents et 30 collaborations concrètes qui illustrent l’engagement du Pôle dans la région et auprès de secteurs variés. En ce qui concerne la vie associative, on dénombre près de 300 heures d’implication de la part des membres du conseil d’administration, dans une diversité de comités. Nous souhaitons souligner la reconnaissance de 4 nouvelles entreprises membres, Coop Accès-travail GIM, Coop du 3, La flotille et Maximum 90. Cela porte à une centaine le nombre de membres du Pôle d’économie sociale.

Le Pôle est fier de constater une croissance significative de ses abonnés sur l’ensemble de ses réseaux sociaux. Depuis le 31 mars 2021, ce sont un peu plus de 850 comptes qui se sont ajoutés au bassin d’abonnés du Pôle, sur les plateformes Facebook, LinkedIn, Instagram et Mailchimp. Notons que le Pôle a entrepris de multiples démarches pour dynamiser ses communications, via la création d’un nouveau site web, d’un nouveau logo et de matériels promotionnels. Finalement, l’organisme s’est doté d’un nouveau plan de communication à l’hiver 2022, qui viendra appuyer les orientations de la planification stratégique 2022-2025.

Le processus de réflexion stratégique a mené à la définition de multiples orientations qui visent à assurer la croissance du Pôle, consolider la place de l’économie sociale en GÎM et mieux soutenir les entreprises et futures entreprises de la région. Tout d’abord, la mise en œuvre d’un continuum de service pour les entreprises d’ÉS est prévue en 2022, ainsi que l’élaboration de notre offre de service renouvelée qui sera complémentaire à l’écosystème de soutien. Le Pôle poursuivra le développement de l’offre en émergence, via le lancement de nouvelles cohortes de son parcours de formation en entrepreneuriat collectif et via l’offre de laboratoire d’émergence. Le Pôle souhaite également effectuer une révision de son membrariat et travailler sur un répertoire complet des EÉS en GÎM. Afin de propulser la portée de l’économie sociale dans la région, le Pôle mise sur des actions à fort impact : la mise en place d’une première entente sectorielle régionale en ÉS, la création d’une Table de concertation régionale en ÉS et la mise sur pied d’un Fonds de soutien pour les EÉS.

L’année 2021-2022 était une année marquée par la croissance des activités et le développement des relations du Pôle. L’exercice de planification stratégique sous-entend le développement de projet structurant pour la région et l’ancrage de plus en plus solide de l’économie sociale comme l’un des maillons forts de l’économie en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

 

LIENS UTILES :

 

Autres actualités